La région

Région Hauts de France

Référencement

DATADOCK

N° de référencement :

220 201 211 02

Certification
La certification qualité a été délivre au titre des catégories d'actions suivantes :
  • Actions de formation.

La formation AS


PRESENTATION DE L'IFAS

Photo de l'équipe de Soissons Equipe de Château-Thierry
L’Institut de formations de Soissons-Château Thierry à la particularité de se trouver sur 2 sites distincts. Il est rattaché au centre hospitalier de Soissons.
Sa mission est de former des infirmiers(ères), aides-soignants (es) et auxiliaires de puériculture.
L’équipe pluridisciplinaire est composée d’infirmiers, de cadres de santé, de secrétaires, d’une documentaliste, d’un informaticien et d’ASH.
Le projet pédagogique est commun aux 2 sites et s’attache au développement des compétences nécessaires à l’exercice des métiers tout en transmettant nos valeurs communes telles que le respect, la bienveillance, la rigueur, la responsabilité, la solidarité.
L’institut propose un accompagnement pédagogique individualisé dans une écoute attentive et respectueuse de la construction professionnelle des apprenants.
Au nom de toute l’équipe, je vous souhaite la bienvenue.
- Barbara Mallard -
Notre devise : « Enseigner et transmettre ce qui doit être fait »

L'Institut de formation fait partie intégrante du tissus d'enseignement et de formation supérieure professionnalisante implanté sur les territoires de Soissons et de Château Thierry.
Il est l’un des 5 IFSI du département de l'Aisne (le deuxième par sa capacité d'accueil) et des 35 IFSI de la région Hauts de France.
Il est également l’un des 5 IFAS du département de l’Aisne et des 38 IFAS de la région Hauts de France.
Le seul IFAP du département dispensant une formation d’auxiliaire de puériculture.
L’IF de Château-Thierry se trouve dans une ancienne école primaire ayant fait l'objet d'un aménagement architectural interne afin d'accueillir à la fois la formation aide-soignante et les trois années de formation en soins infirmiers.
  • Le site de Soissons est accessible à partir de :
    • l'entrée principale du Centre hospitalier de Soissons (avenue du général de Gaulle) et par la rue d’Oulchy.
  • Il se situe à proximité de la gare SNCF et à environ un kilomètre du centre-ville.
    • Le site de Château Thierry est accessible à partir de la rue Jules Maciet et de l’avenue des Vauxcrises.
D'une durée de 1 an, la formation d'aide soignant débouche sur l'attribution du diplôme d'Etat d'aide-soignant.

La formation est organisée sur une durée totale de 47 semaines.
  • 44 semaines de formation en alternance divisée en deux parties :
    • 50 % d'enseignement (Soit 22 semaines qui représentent 770 heures)
    • 50 % de stage (Soit 22 semaines qui représentent 770 heures)
  • 3 Semaines de vacances (dont 2 semaines en décembre, et 1 semaine au printemps)

Les stages cliniques comprennent obligatoirement le passage dans 4 types de disciplines :
  • Soins de Longue Durée et Soins de Suite et Réadaptation (SLD et SSR).
  • Soins de Courte Durée (Médecine, Chirurgie, Obstétrique).
  • Soins en Santé Mentale.
  • Soins en Lieux de Vie.

Les stages se répartissent de la façon suivante :
  • 3 stages de 5 semaines.
  • 1 stage de 7 semaine.

Quelques chiffres clés (taux de réussite)

Sur notre site de Soissons

N/A 2021
Formation initiale 21,28 %
Formation continue 61,72 %

Sur notre site de Château-Thierry

N/A 2021
Formation initiale 23,5 %
Formation continue 70,5%

Deux types de formations sont proposées dans notre institut :

La formation Continue

A qui s'adresse la formation continue ?

La formation continue s'adresse aux professionnels salariés, ainsi qu'aux demandeurs d'emploi qui cherchent a améliorer leurs compétences, ou acquérir de nouvelles connaissances professionnelles.

La formation continue c'est quoi ?

La formation continue peut être qualifiante ou diplômante et est accessible par des types de contrats très divers tels que la formation en alternance (contrat de professionnalisation ou d'apprentissage) ou grâce à la validation des acquis de l'expérience. La formation continue peut s'effectuer :
  • En présence : dans ce cas là, le salarié se rend dans un centre de formation pour suivre une formation à l'emploi du temps régulier. Bien que ceci soit le schéma le plus courant, certains formateurs dans les grandes entreprises peuvent s'y rendre pour assurer la formation auprès de différents salariés dans une même organisation.
  • En ligne : ceci permet aux salariés de suivre une formation en ligne.
  • En distanciel : ces formations se déroulent à la fois en présence et à distance, permettant aux salariés de suivre une formation en ligne dans le même contexte qu'une formation physique, avec un emploi du temps, des formateurs, des échanges en temps-réels.

Modalités et délais d'accès

Le concours d’Aide-Soignant est remplacé par un système d’examen de dossier et d’entretien oral (entretien supprimé en cette année de pandémie au COVID-19).
  1. Dossier.
  2. Entretien : d’une durée de 15 à 20 minutes, il est réalisé pour permettre d’apprécier les qualités humaines et relationnelles du candidat et son projet professionnel.
Le dossier et l’entretien sont destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation d’aide-soignant.
L’ensemble fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs composé d’un(e) aide-soignant(e) ou d’une auxiliaire de puériculture en activité professionnelle et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical.

Autres voies d'accès

Les ASHQ sont dispensées de l'épreuve de sélection, lorsqu'ils justifient d'une ancienneté de service cumulée :

  1. 1 an temps plein au sein d'un ou plusieurs établissements sanitaires et médico-sociaux, ou dans des services d'accompagnement et d'aide au domicile des personnes
  2. Justifiant à la fois du suivis de la formation continue de 70H relative à la participation au soin d'hygiène de confort et de bien-être de la personne âgée, ET d'un ancienneté de service cumulée d'au moins 6 mois en équivalent temps plein au sein d'un ou plusieurs établissements sanitaires et médico-sociaux, ou dans des services d'accompagnement et d'aide au domicile des personnes

Les prérequis de la formation :

Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation (aucune dispense d’âge n’est accordée, pas d’âge limite supérieur).
La formation conduisant au diplôme d’État d’Aide-Soignant est accessible, sans condition de diplôme, par les voies suivantes :
  1. La formation professionnelle continue, sans conditions d’une durée minimale d’expérience professionnelle.
  2. La validation des acquis de l’expérience professionnelle.
Épreuves de sélection pour l’entrée en formation

Les objectifs de la formation :

1540 heures d’enseignement théoriques et clinique en institut de formation et en stage (Formation complète).
La rentrée scolaire est fixée la première semaine de septembre.
Le diplôme d’État d’aide-soignant sanctionne l’ensemble des compétences liées à l’exercice du métier, il est délivré par la DREETS.

Coût et financement de ma formation ?

La Région des Hauts de France pilote une politique de formation permettant l’accès à des formations de qualité dans le champ sanitaire et sociale, sur l’ensemble du territoire régional.
Le coût pédagogique de la formation est de ce fait pris en charge par la Région des Hauts de France, à l’exception des personnes ayant un statut de salarié à l’entrée en formation (les salariés doivent se rapprocher de leur employeur).
Le montant des frais de scolarité, ainsi que les modalités de prise en charge financière sont indiqués sur le devis de formation.
La formation Initiale

A qui s'adresse la formation initiale ?

La formation initiale s'adresse aux personnes inclus dans un parcours éducatif classique (poursuite d'études après le bac par exemple). Cette formation permets de suivre un cursus scolaire diplomant ayant pour finalité l'exercice d'une activité professionnelle. La durée de la formation varie en fonction du cursus suivis, et l'étudiant se verras recevoir un diplôme à la fin de sa formation sous réserve de la réussite de ses examens.
De manière générale ce type de formation est possible en alternance jusqu'à 29 ans.

La formation initiale c'est quoi ?

La formation initiale est dans la continuité d'une scolarité ininterompu,

Modalités et délais d'accès

Les candidats titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme peuvent être admis via Parcoursup, plateforme nationale de préinscription en première année de l’enseignements supérieur en France. La période d’inscription sur la plateforme parcoursup.fr débute fin janvier et se clôture fin mars.

Les prérequis de la formation :

Le concours d’Aide-Soignant est remplacé par un système d’examen de dossier et d’entretien oral (entretien supprimé en cette année de pandémie au COVID-19).
  1. Dossier
  2. Entretien : d’une durée de 15 à 20 minutes, il est réalisé pour permettre d’apprécier les qualités humaines et relationnelles du candidat et son projet professionnel.
Le dossier et l’entretien sont destinés à apprécier les connaissances, les aptitudes et la motivation du candidat à suivre la formation d’aide-soignant. L’ensemble fait l’objet d’une cotation par un binôme d’évaluateurs composé d’un(e) aide-soignant(e) ou d’une auxiliaire de puériculture en activité professionnelle et d’un formateur infirmier ou cadre de santé d’un institut de formation paramédical.

Les objectifs de la formation :

La formation est de 1 an, soit 1540 heures d’enseignement théoriques et clinique en institut de formation et en stage (Formation complète). La rentrée scolaire est fixée la première semaine de septembre. Le diplôme d’État d’aide-soignant sanctionne l’ensemble des compétences liées à l’exercice du métier, il est délivré par la DREETS

Coût et financement de ma formation ?

La Région des Hauts de France pilote une politique de formation permettant l’accès à des formations de qualité dans le champ sanitaire et sociale, sur l’ensemble du territoire régional. Le coût pédagogique de la formation est de ce fait pris en charge par la Région des Hauts de France, à l’exception des personnes ayant un statut de salarié à l’entrée en formation (les salariés doivent se rapprocher de leur employeur). Le montant des frais de scolarité, ainsi que les modalités de prise en charge financière sont indiqués sur le devis de formation Les élèves aides-soignants peuvent prétendre a une rémunération :
  1. Bourses d’Etudes auprès du Conseil Régional des Hauts de France (selon éligibilité).
  2. Une rémunération mensuelle attribuée par le Conseil Régional des Hauts de France aux demandeurs d’emploi ne percevant aucune allocation de la part de Pôle Emploi.

La prise en compte du handicap dans la formation

Accompagnement des étudiants en situation de handicap

Définition

Le handicap est entendu au sens de la définition posée par la loi du 11 février 2005

"Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Le handicap invisible est un handicap qui n’est pas apparent, ce qui revient pour un individu au fait d’avoir une limitation durable des possibilités d’interaction sans que l’entourage ne puisse aisément comprendre qu’il s’agit bien d’un handicap. 80% des handicaps sont invisibles. 95% des cas de décrochage sont liés à des handicaps invisibles.
Les handicaps invisibles peuvent être de plusieurs types dont voici quelques exemples:
Les maladies chroniques et/ou invalidantes telles que le diabète, le cancer, la sclérose en plaques ou encore certaines maladies rares. Ces pathologies peuvent se manifester par intermittence. Une bonne communication avec la personne concernée est essentielle pour son intégration professionnelle.
Les troubles cognitifs, qui concentrent notamment les troubles « Dys » (dysphasie, dyspraxie, dyslexie, etc.). Ces handicaps sont trop souvent confondus avec la maladresse ou dans certains cas la déficience intellectuelle. Loin de ces préjugés, les personnes en situation de handicap cognitif sont souvent de véritables atouts pour le milieu professionnel.
Les handicaps psychiques dont font partie les troubles phobiques, la dépression ou encore bipolarité. La spécificité de cette catégorie est son aspect situationnel : la manifestation de ces troubles dépend de l’environnement dans lequel évolue la personne qui en est atteinte. Il est important d’être attentif aux signaux que peut renvoyer un collaborateur (isolement, perte de confiance en soi, épuisement, etc.) pour proposer des solutions.

Aide à la réussite :

Dans le cadre de la non-discrimination et pour l’aide à la réussite de tous, nous développons également une politique du « Tout à tous » qui permet de faciliter pour tous la lecture, la compréhension des documents et supports...
Pour les étudiants ou élèves présentant un handicap justifiant la mise en œuvre de mesures particulières pour les épreuves de validation des unités d’enseignement ou des modules.
Pour que des conditions particulières puisses être mises en œuvre le plus rapidement possible.

Accord des dispositions spécifiques :

Ces dispositions sont accordées :

  • Par le Directeur de l’I.F.S.I sur proposition du médecin de la MDPH de Laon (Route de Besny, 02000 Laon 03 23 24 89 89 https://mdphenligne.cnsa.fr/mdph/02)
  • Pour l’ensemble du cursus dans la mesure où elles sont compatibles avec nos moyens humains et matériels

Il est donc nécessaire et important de diriger les apprenants qui le demandent et se font connaître auprès de leur formateur vers la MDPH. En attente d’un certificat émanant du médecin de la MDPH, l’étudiant/élève peut faire valoir le certificat accordé lors de son cursus scolaire et les dispositions qui s’y affèrent. Une fois l’obtention du certificat, le coordinateur pédagogique est avisé et transmet l’information aux formateurs pour mise en application des dispositions d’aide à la réussite.

Modalités d'accompagnement :

Les conditions particulières possibles sont par exemple pour les apprenants dyslexiques, pour les épreuves écrites et orales, la lecture des sujets d’évaluation, la mise en place d’un temps supplémentaire (dont le pourcentage sera défini par le médecin de la MDPH) et l’agrandissement des sujets en ARIAL 16. Chaque étudiant bénéficiant d’un aménagement quel qu’il soit en est responsable individuellement. Il sollicite en tant qu’auteur / acteur de sa propre formation la mise en place de son aménagement auprès de tout formateur de l’IF, si celui-ci n’a pas été anticipé. La direction de l’institut dégage toute responsabilité si l’étudiant n’a pas pris volontairement le temps ou les aides, ou s’il n’a pas demandé l’aménagement dont il peut bénéficier. Un accompagnement renforcé des étudiants et élèves en situation de handicap dit invisibles est déjà considéré dans le projet d’institut 2020/2025. Les enjeux sont de taille : comprendre les besoins des personnes souffrant de troubles des apprentissages ou de handicaps favorisant le décrochage ou des difficultés d’insertion professionnelle pour concevoir un enseignement inclusif et profitable à tous. Concernant « l’accès de tout à tous », au-delà de l’accessibilité des locaux, nous retenons la définition ci-dessous : Les mesures d’accessibilité (accessibilité du cadre bâti, de l’information, des savoirs, etc.), sont des mesures générales indépendantes de la présence effective de personnes handicapées dans l’espace concerné (dans le cas présent, à l IFSI / IFAS/IFAP). On citera ici à titre d’exemple l’équipement en rampes d’accès (en cours de mise aux normes), l’accessibilité des informations en ligne (plateforme Aidel), etc… Les mesures en lien avec une pathologie type chronique : mise à disposition d’un réfrigérateur pour y entreposer les flacons d’insuline ou autres produits médicamenteux. Les mesures en lien avec un handicap psychique type trouble phobique comme la peur des animaux par exemple : possibilité d’adaptation de la ligne de stage (pas de domicile). Notre démarche d’accessibilité aux savoirs et pour l’insertion professionnelle du plus grand nombre passe par la généralisation de certaines innovations pédagogiques et de bonnes pratiques, qui en améliorant l’accessibilité de tous, permettent également de résoudre une partie des problèmes singuliers et s’avère dès lors être une option à privilégier.

Nos objectifs :

Mieux informer, communiquer sur l’accompagnement possible avec le référent handicap de l’IF Mieux repérer et mieux accompagner les étudiants en fonction de leur situation et pour une formation réussie en sensibilisant les formateurs et en proposant des activités adaptées et compatibles avec le métier visé. Développer des axes de pédagogies innovantes pour tous afin de ne pas stigmatiser les problèmes singuliers. Ainsi la prise en compte des handicaps et l’accessibilité sont des priorités pour l’IF comme le montre les actions en cours ou futures.


Envoyer par mailImprimer